Comment négocier un salaire? Mon JobMag


Comment négocier un salaire

Vous voulez apprendre à négocier un salaire?

Alors tu es au bon endroit.

Négocier un salaire est quelque chose que les gens font une erreur et quel que soit le cycle dans lequel vous travaillez, négocier le salaire que vous méritez est quelque chose que vous devez apprendre à faire.

La bonne nouvelle est que même les employeurs attendent de vous que vous négociiez.

Le problème n’est pas vraiment “si vous devez négocier votre salaire, mais comment négocier réellement le salaire que vous méritez”

C’est à cela que sert ce guide.

Que vous postuliez pour un nouvel emploi ou que vous souhaitiez gagner plus sur votre emploi actuel, vous trouverez tous les conseils, informations et scripts dont vous avez réellement besoin pour obtenir un meilleur emploi abordable.

Un guide pour négocier une augmentation de salaire

Dans cet article, les domaines que nous aborderons sont:

  • Qu’est-ce que la négociation salariale?
  • Pourquoi négocieriez-vous un salaire?
  • Que dire lors de la négociation d’une augmentation de salaire
  • Comment négocier un salaire?
  • Erreurs courantes commises par les gens lors de la négociation des salaires
  • Un remboursement de salaire peut-il être négocié?
  • Que faire lorsque vous ne vous frayez pas un chemin tout en négociant un salaire

Qu’est-ce que la négociation salariale?

La négociation salariale est un processus dans lequel un employé négocie avec un représentant de son employeur (tel qu’un gestionnaire) le montant de son salaire, de ses revenus, de ses gains, de ses commissions, de ses salaires, de ses indemnités, de sa révision annuelle ou de sa révision de salaire.

Les 5 principales raisons pour lesquelles vous devriez négocier votre salaire?

Avouons-le, la négociation salariale est un sujet douloureux dont la plupart des travailleurs peuvent se vanter auprès des patrons, et même de la plupart des nouveaux employés quand on le leur demande; “Quel est ton salaire?” il est difficile de demander un meilleur salaire aux enquêteurs.

La surtaxe pour les travailleurs est un vrai problème, mais malheureusement, seule une petite proportion de travailleurs sous-payés négocie un meilleur salaire.

L’autre moitié recourt à gagner le même montant tout au long de leur carrière.

La plupart des employés, même s’ils savent qu’ils valent plus qu’ils ne sont payés, ne demandent jamais d’augmentation parce qu’ils ne veulent pas se montrer cupides ou attendre que leur patron aborde le sujet en premier.

Obtenir un bon salaire pour vous est quelque chose que vous devez faire, surtout si vous savez qu’un salaire plus élevé est ce qui vous convient le mieux.

Nous savons que vous ne le voulez pas, et l’idée de négocier un salaire vous met mal à l’aise. Mais voici 5 raisons pour lesquelles vous devriez négocier votre salaire:

1. Votre salaire actuel détermine votre prochain salaire

L’une des questions posées par les enquêteurs lors de l’entretien d’embauche concerne votre historique salarial. Les employeurs veulent savoir ce que vous avez gagné auparavant afin de pouvoir décider de vous payer moins, le même montant ou plus.

Si vous n’avez pas négocié le dernier salaire pour un prix plus élevé, le prochain employeur vous paiera toujours en fonction du bas salaire précédent. Mais si vous avez gagné plus d’argent sur votre dernier emploi, le prochain employeur vous paiera plus.

2. La négociation salariale rapporte plus d’argent, maintenant et plus tard

Si vous négociez votre premier salaire pour un prix plus élevé, cela vous coûte de gagner plus d’argent au cours de votre carrière, à la fois dans cet emploi et dans tous les autres emplois que vous aurez à l’avenir.

Plus vous négociez, plus vous gagnez d’argent.

3. La négociation salariale vous aide à combler les écarts salariaux

Ce n’est un secret pour personne que les travailleurs de différents secteurs sont payés différemment, et la plupart des travailleurs gagnent plus que les autres, et les hommes gagnent plus que les femmes.

Des salaires inégaux ont créé un écart salarial que tout le monde ne peut combler en même temps, de sorte que chaque travailleur doit faire sa part pour combler cet écart et rechercher un salaire plus élevé pour son travail.

Si vous négociez automatiquement un salaire plus élevé, vous aidez les autres travailleurs de votre secteur à gagner au même niveau que les travailleurs des autres industries, ce qui à son tour comble l’écart salarial.

4. Négocier un salaire montre que vous savez combien cela vaut

Négocier votre salaire montre à votre employeur que vous êtes capable, confiant et à l’aise avec ce que vous avez à offrir. Ces compétences sont ce que votre employeur reconnaît en vous, c’est pourquoi il se sent en confiance en augmentant le niveau de vos responsabilités, en faisant confiance aux clients clés et en accédant à des postes de direction.

5. Vous n’obtiendrez jamais ce que vous voulez à moins que vous ne le demandiez

La plupart du temps, votre patron sait que vous méritez un salaire plus élevé et tous les autres avantages qui viennent avec le travail, mais il renonce à faire ces choses parce que vous ne lui avez pas demandé ou montré que vous le vouliez.

Vous devez d’abord demander comment vous pouvez obtenir ce que vous voulez, mais seulement lorsque vous dites au patron ce que vous voulez, il vous le donnera.

Néanmoins, aussi embarrassant que cela puisse vous paraître, négocier votre salaire est important et si vous n’avez pas cet entretien, cela peut vous coûter une chance de gagner de l’argent et finir par rater tous les autres avantages qui viennent avec l’emploi auquel vous avez droit parce que vous n’avez pas recherché.

Que dire lors de la négociation d’un salaire

Maintenant que vous avez décidé d’arranger votre salaire, que direz-vous lorsque vous viendrez à cette réunion avec le patron?

Voici 11 mots et expressions que vous pouvez dire, qui montrent la confiance et les connaissances nécessaires pour obtenir une augmentation de salaire:

1. “Je suis ravi de travailler ensemble.”

Souvent, nous traitons les négociations salariales comme une bataille ou une confrontation avec vous et l’employeur. Alors qu’en réalité, vous voulez juste vous mettre d’accord sur les deux avantages.

Ne négociez pas comme s’il s’agissait d’un ultimatum, faites-en plutôt un processus de collaboration et une opportunité de proposer un système de compensation qui bénéficiera aux deux. Priorisez les exigences dont vous avez besoin et faites-leur savoir avec qui vous pouvez acheter.

2. “Basé sur mes recherches”

Même si vous négociez pour un meilleur salaire, le montant que vous demandez doit être réaliste.

L’utilisation de l’expression «basé sur mes recherches» montre à votre patron que vous avez fait vos devoirs à fond et que vous savez de quoi vous parlez sur la base des négociations.

De plus, ils seront plus enclins à augmenter votre salaire après avoir découvert ce que les personnes de votre poste doivent gagner. Ne vous contentez pas de dire un chiffre qui vous vient à l’esprit, faites vos recherches pour savoir ce que les gens de votre entreprise gagnent.

Pour obtenir le bon montant, vous pouvez aller sur MySalaryScale pour calculer votre salaire en fonction de l’industrie, du titre du poste et des années d’expérience.

3. “Marché”

Dans le cadre de vos recherches, assurez-vous de savoir à quoi ressemble le marché pour votre entreprise. Le marché fait référence à ce qu’un employé peut gagner s’il entre sur le marché du travail et trouve un nouveau poste similaire. Par exemple, si vous gagnez 50 000 rands, mais que vous êtes sur le marché, vous pouvez dépenser jusqu’à 80 000 rands, cela indique que vous êtes en trop.

Maintenant, comme l’entreprise ne veut pas vous perdre dans la compétition, elle sera relocalisée pour augmenter votre salaire.

4. “Valeur”

La valeur est ce que vous apportez à votre employeur. Du point de vue de votre employeur, vous devez apporter de la valeur à l’entreprise en augmentant les revenus ou les marges, ou les deux.

Si vous pouvez montrer à votre employeur comment vous ajoutez de la valeur à l’entreprise sous forme d’augmentation des revenus et des marges, vous pouvez demander à votre patron d’envisager votre augmentation.

5. “Employé situé de façon similaire”

Bien qu’ils recommandent de ne pas tourner autour des salaires de vos collègues, la connaissance de cela peut être utile lors des négociations.

“Employés similaires” sont des gens dans l’entreprise qui font les mêmes choses que vous. Par exemple, si vous êtes un directeur des ventes senior et que chaque autre directeur des ventes senior gagne plus d’argent que vous, alors vous êtes en trop.

Si vos collègues ne se sentent pas à l’aise de partager les détails de votre salaire avec vous, utilisez simplement MySalaryScale pour savoir ce que gagne un directeur des ventes senior et savoir si vous êtes sous-payé ou non.

6. “Ce nombre est-il flexible du tout?”

Si votre employeur vous offre un montant inférieur à ce que vous souhaitez, vous devez décliner l’offre, mais il existe une bonne façon de le faire. Dire “ce numéro est-il flexible du tout?” une meilleure façon est de leur donner une chance de vous offrir ou même d’offrir d’autres parquets que vous pouvez obtenir en plus d’un salaire plus élevé.

7. “Il serait plus agréable pour moi de …”

Ne commencez pas par «J’ai besoin» ou «Je veux» car ces phrases peuvent être un rejet de votre employeur. Commençant par “Je serai plus à l’aise si …” Il montre à l’employeur ou au responsable de l’emploi ce que vous recherchez afin que vous puissiez vous concentrer sur cet aspect de votre offre d’emploi.

Terminez avec cette phrase “Si nous pouvons nous contenter d’un salaire de base de 60 000 rands.”

8. “Si vous pouvez le faire, je suis à bord.”

Vous devez savoir que la plupart des recrues sont tout aussi nerveuses que vous à propos des négociations et que vous souhaitez que cela se termine rapidement. Donc, si vous pouvez clairement spécifier ce que vous devez accepter l’offre, vous leur rendrez service.

Dites par exemple, “Je comprends que vous ne pouvez pas atteindre 70 000. Ce serait formidable si vous pouviez ajouter une semaine de vacances payées, avec les 65 000 qui vous sont offerts. Si vous pouvez le faire, je suis à bord.”

9. “Je préfère ne pas partir”

Cette phrase est nécessaire car c’est une stratégie défensive. Une stratégie défensive explique ce que vous voulez, pourquoi vous le voulez et comment cela profite à vous et à votre patron.

Si le salaire est bas, pourquoi voudriez-vous quitter l’entreprise, obtenir et offrir ce que vous seriez prêt à accepter mais que vous préférez ne pas. Dites à votre patron que vous avez une meilleure offre, mais vous ne voulez pas quitter l’entreprise et vous pouvez rester si elle correspond à l’offre du nouvel endroit. Votre patron vous paiera probablement une augmentation, car il est moins coûteux d’augmenter votre salaire que d’embaucher et de former un nouvel employé.

Mais avant d’utiliser cette technique, assurez-vous d’attendre un autre emploi car cela peut vous refuser et éventuellement conduire à un licenciement.

10. “Ça vous dérange si je prends un moment pour considérer votre offre?”

Essayez de rester calme même si l’offre d’emploi dépasse vos attentes. Demandez-leur de considérer leur offre pendant quelques jours.

Prenant quelques jours pour considérer une offre, cela vous fait gagner du temps afin que vous puissiez trouver un meilleur homologue, et également déplacer les négociations par e-mail si vous ne l’avez pas déjà fait.

Après mûre réflexion, vous pouvez envoyer un e-mail à tout moment, car vous pouvez être intentionnel avec ce que vous voulez dire. Votre négociation sera plus réussie si vous choisissez de démissionner et d’indiquer pourquoi vous en valez la peine.

11. “Merci”

À la fin de chaque discussion sur le salaire, remerciez la personne qui a pris le temps de parler. Non seulement il est juste de le faire, mais les employeurs sont plus susceptibles de tenir compte des désirs et des besoins des personnes qui les approchent.

Comment négocier une augmentation de salaire

Vous savez ce que vous devez dire lorsque vous négociez un salaire avec un employeur, mais comment procédez-vous? Ci-dessous, nous vous avons donné quelques conseils et répondu à votre question sur la façon de négocier un salaire pour différents scénarios.

Dans cette section, nous discuterons:

  • Conseils pour négocier un salaire
  • Combien pouvez-vous demander dans les négociations salariales (intelligent sur l’argent et les avantages sociaux)
  • Comment répondre aux questions d’entrevue pour les négociations salariales

Continuez à lire et utilisez cette ressource pour obtenir de l’aide

Conseils pour vous aider à négocier un bon salaire

Voici quelques conseils que vous devez garder à l’esprit lors de la négociation d’un salaire:

Pour les travailleurs de la classe ouvrière:

1.Points de discussion disponibles

Avant d’entamer cette conversation de négociation, prenez un morceau de papier et notez les points que vous souhaitez faire valoir ou discuter. Au moment où j’écris, gardez la question “pourquoi ai-je droit à un salaire plus élevé?” à l’esprit.

Les détails que vous pouvez inclure dans vos points sont:

  • Des chiffres qui disent … Des résultats que vous avez obtenus par le passé. Les objectifs que vous avez atteints ont été bénéfiques pour l’organisation. Le revenu que vous les avez aidés à gagner.
  • Années d’expérience industrielle énumérées dans la demande d’emploi, surtout si vous avez plus d’expérience que nécessaire.
  • Compétences ou certifications, surtout si elles sont très demandées dans votre région.

2. Entraînez-vous avec un ami

En pratiquant à la perfection. Essayez soigneusement une entrevue avec un ami avant que la conversation réelle avec votre patron ne vienne. Cet ami peut vous donner des commentaires constructifs sur votre comportement jusqu’à présent. S’il n’y a personne autour, un miroir devrait suffire.

3. Commencez à calculer la valeur

Il est important de savoir quelle valeur vous pouvez apporter à l’employeur avant de commencer le processus de négociation. Lorsque vous demandez une indemnisation, voici quelques facteurs qui peuvent affecter votre réclamation:

  • Emplacement géographique (où se trouve votre maison / bureau)
  • De nombreuses années d’expérience dans l’industrie
  • Vous avez des années d’expérience en leadership
  • Niveau d’éducation
  • Niveau de carrière
  • Licences et certificats

4.Rechercher la moyenne du marché

Le marché fait référence au nombre de personnes faisant le même travail que vous. Avant de commencer à faire des demandes, faites des recherches sur votre marché du travail pour savoir combien quelqu’un est à votre poste, faisant le même travail que vous. Pour pouvoir calculer avec précision, utilisez MySalaryScale pour obtenir le montant exact.

La possession de ces informations est un outil efficace qui vous vient lors des négociations car il est plus probable que votre employeur vous paie le montant qu’une personne gagne normalement dans son travail.

Voici comment baser votre recherche:

  • Quel est le salaire moyen national pour cet emploi?
  • Quelle est la moyenne dans votre situation géographique ainsi que dans les villes voisines?
  • Combien des entreprises similaires de votre région paient-elles des personnes pour ce poste?

5. Partagez les coûts que vous dépensez

Une autre raison de demander une augmentation de salaire est due au coût. Si vous déménagez dans une nouvelle ville pour le travail et devez payer le coût de la réinstallation, ainsi que le coût de la location et de la vente de votre maison actuelle, si le bureau est loin de votre domicile, vous devez dépenser plus en carburant et en transport ou même en entretien des véhicules. Ce sont ces facteurs qui devraient garantir votre demande d’un salaire plus élevé.

Sachez qu’il n’est pas rare que les employés demandent à l’employeur d’ajuster leur salaire à cause de ces choses.

6. Assurez-vous

Croyez que vous valez plus que ce que votre employeur vous offre. Lorsque vous venez demander plus d’argent, indiquez la valeur, comment vous avez aidé l’entreprise dans le passé, votre niveau d’expérience, vos compétences et vos certifications, dites-leur combien de précieux atouts vous avez et pourquoi vous méritez plus. Si l’offre de votre employeur ne vous convient pas, demandez-en plus.

7. Continuez à négocier!

Après avoir présenté votre comptoir, l’entreprise vous contactera avec une réponse quelque part entre son offre d’emploi initiale et votre comptoir. Leur offre se situera quelque part entre votre guichet et leur première offre, ce qui signifie que l’entreprise a accepté votre offre.

Une fois la réponse obtenue, poursuivez les négociations jusqu’à ce que vous trouviez le bon package qui vous convient.

Rappel: consultez une copie du script dans le segment suivant pour voir comment poursuivre les négociations après l’approbation de votre contrafer.

8. Demander plus que le nombre cible

Une règle de base des négociations salariales est de demander à l’employeur un nombre supérieur à votre objectif. La raison en est que si vous leur dites un nombre élevé, ils négocieront probablement un nombre inférieur à celui que vous avez demandé. Si vous leur dites qu’il y en a tellement, ils peuvent se retrouver avec un salaire inférieur avec lequel vous êtes à l’aise.

Mais si vous leur donnez le montant exact, ils accepteront un nombre inférieur à celui que vous souhaitez. Commencez toujours par un grand nombre.

9. Spécifiez un montant spécifique

Lors de la négociation, assurez-vous de donner un certain montant comme vous voulez que votre salaire soit. Par exemple, dites à votre employeur que votre fourchette de salaire acceptable est de 60 000 à 90 000. Si vous le faites, il peut vous en payer 60 000.

Faites vos recherches pour vous habituer au salaire le plus bas que vous êtes prêt à accepter et à celui dont vous pouvez vous éloigner.

10. Soyez flexible

Si votre employeur ne peut pas vous indemniser en termes d’augmentation, vous pouvez rechercher d’autres avantages tels que; options d’achat d’actions, jours de vacances supplémentaires, commissions, congés payés, abonnement au gymnase, voiture de fonction, assurance maladie, etc.

11. N’ayez pas peur de marcher

Si l’employeur ne peut pas satisfaire vos offres ou vous offrir d’autres avantages supplémentaires, ou vous offrir un montant plus élevé, mais pas aussi élevé que souhaité, alors vous devez décider si l’emploi vaut la peine d’être pris ou non pour ce montant,

Considérez que si le bureau est proche de votre domicile, le poste est sans stress et vous offre plus de flexibilité ou de temps libre, vous pouvez être ouvert à un salaire inférieur. Sinon, n’ayez pas peur de partir.

12. Remerciez-les

Après l’entretien, remerciez-les d’avoir pris le temps de vous écouter. Si vous avez terminé votre travail, dites-leur à quel point vous êtes impatient de travailler avec eux et remerciez-les de cette opportunité.

Si vous avez refusé l’offre, faites-le de manière aimable et professionnelle.

Comment négocier un salaire après une offre d’emploi:

Comment faire une offre pour négocier un salaire après avoir reçu l’offre?

En tant que plus frais, sachez qu’il est acceptable de s’incliner pour plus que ce qui vous est offert en récompense.

Bien sûr, demander plus d’argent peut être un peu gênant et embarrassant pour vous, et vous pouvez même avoir l’impression d’en demander plus, l’employeur retirera complètement l’offre. Vous ne devriez pas ressentir cela, surtout si vous avez un CV impressionnant et savez quelle valeur vous ajoutez à l’entreprise.

Voici 8 façons de demander tactiquement une augmentation après avoir accepté une offre d’emploi:

1. Familiarisez-vous avec les tendances salariales dans l’industrie

La simple idée qu’il vaut plus d’argent ne suffit pas. Vous avez également besoin de quelque chose pour étayer votre demande, vous avez besoin de recherches. Avant de commencer à négocier un salaire, découvrez ce que les gens de votre industrie paient, avec votre niveau d’expérience dans votre région.

Sachez s’il existe une forte demande pour l’une de vos compétences dans votre domaine de travail. Si tel est le cas, l’employeur serait disposé à vous payer plus.

2. Négocier au bon moment

La plupart des employeurs aiment parler de salaire ou faire une offre lors du premier ou du deuxième entretien. C’est le moment de négocier combien vous voulez être payé. Avant de négocier, renseignez-vous d’abord sur les avantages et autres forfaits de suivi.

Si l’entreprise ne propose pas, demandez. Le mauvais moment pour demander une augmentation serait s’ils avaient déjà signé le contrat et convenu d’un moment pour commencer les travaux.

3. Rembourser toujours le salaire de départ

Recherchez toujours une contrefaçon, même si le montant que l’entreprise vous propose est un bon montant. Si vous ne négociez pas, vous ne saurez jamais s’il y a de la place pour augmenter. Deux choses qui pourraient arriver, c’est que l’entreprise sera disposée à augmenter l’offre initiale ou qu’elle pourrait s’en tenir à sa première offre qui fonctionne toujours pour vous. Ce sont deux bonnes options.

Contre 10% à 20% d’augmentation par rapport à l’offre de salaire de base. Faites 10% si vous avez désespérément besoin d’un emploi et sentez que l’entreprise ne veut pas vous embaucher. Optez pour 20% si l’entreprise vous veut spécialement pour le travail.

N’oubliez pas que vous n’obtiendrez pas une meilleure offre de salaire de départ si vous ne le demandez pas. Alors n’acceptez pas seulement ce qui vous est proposé, demandez.

4. Démissionnez de votre homologue par e-mail

Après avoir reçu une offre de salaire, demandez quelques jours pour étudier leur offre. Cette fois, vous avez peu de place pour réaliser une bonne contrefaçon. Livrez votre compteur par email.

Cela présente deux avantages incroyables:

  1. Vous avez suffisamment de temps pour rédiger et modifier l’e-mail afin de pouvoir exposer votre cas très clairement pour justifier votre controverse.
  2. Votre e-mail servira de document à diffuser dans toute l’entreprise lors de votre discussion sur votre chantier naval. Vous améliorerez votre cas et cela vous donnera la possibilité de présenter indirectement votre cas à tous ceux qui liront votre courrier électronique.

5. Ne divulguez pas votre salaire actuel ou prévu

Lorsque les enquêteurs leur ont demandé “quel est votre salaire prévu pour ce poste?” ou toute autre question de ce genre, ne vous y trompez pas en ne donnant pas de réponse claire. Ne leur dites pas votre salaire actuel ni ce que vous attendez du travail.

Votre réponse devrait être;

“Je ne me sens pas à l’aise de révéler mon salaire actuel. Je préfère me concentrer sur la valeur que je peux ajouter à cette entreprise plutôt que sur ce que je suis payé pour mon emploi actuel. Vous savez mieux que quiconque ce que la valeur de mes compétences et de mon expérience ajouterait à votre entreprise.” “Je veux que ce travail soit un grand pas pour moi en termes de rémunération et de responsabilité.”

6. Fixez votre salaire minimum acceptable

Avant même de recevoir une offre d’emploi ou de l’accepter, gardez à l’esprit le montant minimum exact que vous pouvez accepter. Ce devrait être un nombre qui, s’il descend plus bas que cela, s’éloignera de l’offre.

Garder ce nombre minimum à l’esprit vous permet de commencer plus facilement les négociations et vous savez également combien vous motiveront à rester ou à partir.

7. Ce n’est pas pour vous

Les négociations vont dans les deux sens, ce n’est pas seulement pour vous, c’est pour l’employeur. Avant de continuer à demander de l’argent, discutez des avantages que vous apporteriez également à l’employeur. Dites-leur à quel point vous êtes enthousiasmé par ce que vous faites pour l’entreprise et quelles valeurs vous ajouteriez à l’entreprise.

Les employeurs sont tout aussi nerveux que vous négociez, alors mettre leurs besoins à l’esprit vous aidera à vous sentir à l’aise tout au long du processus.

8. Soyez honnête

Une négociation réussie dépend de l’honnêteté de vous et de votre employeur. Et il est mauvais qu’une recrue retire une offre d’emploi parce qu’ils ont découvert que vous avez menti sur l’obtention d’une meilleure offre d’emploi ou que vous avez augmenté le montant que vous avez obtenu de vos emplois précédents. Évitez l’exagération et gardez les choses justes.

9. Ne négligez pas le bien-être

L’indemnisation ne consiste pas seulement à ajouter des coûts supplémentaires, il existe d’autres avantages qu’un employeur peut vous offrir. Par exemple, il peut être moins cher pour eux de vous accorder des jours de congé supplémentaires, des horaires de travail flexibles et des avantages du travail à domicile.

Tenez également compte des opportunités de carrière, des objectifs, des opportunités de carrière et de la croissance liée à la collaboration avec un employeur.

10. Ne le tirez pas

Un employeur raisonnable ne retirera pas une offre parce que vous avez négocié un salaire. Mais le retrait des négociations peut frustrer le responsable des ressources humaines et votre relation avec lui commence mal. Si l’entreprise n’est pas en mesure de répondre à certaines de vos exigences après plusieurs discussions, retirez respectueusement votre candidature et concentrez-vous sur les opportunités qui répondent à vos attentes.

11. Obtenez votre contrat

Une fois que vous avez obtenu une rémunération ou un salaire, demandez-leur de l’attribuer par écrit, ainsi qu’une brève description de poste et une liste des responsabilités que vous allez exercer pour nous et vous les signez tous les deux pour vous servir de preuve.

12. Remerciez-les

N’oubliez pas de remercier votre interlocuteur si votre contrefaçon a été approuvée ou non.

Si votre contrefaçon est approuvée, remerciez votre interlocuteur et convenez de la prochaine étape concernant votre emploi.

Si ce n’est pas le cas ou si vous n’avez pas trouvé d’offre appropriée, refusez respectueusement, remerciez-les et partez.

Consultez un exemple d’e-mail de négociation pour savoir comment rédiger un e-mail de négociation de salaire.

Comment négocier un salaire par email [Including Sample]

Une fois que vous avez reçu un e-mail confirmant votre emploi, vous n’avez pas à commencer à négocier un salaire immédiatement. Prenez le temps d’examiner l’offre et de savoir s’il existe d’autres formes de compensation au cas où une augmentation de salaire ne serait pas une option.

Lorsque vous négociez un e-mail, assurez-vous d’indiquer clairement ce que vous voulez spécifiquement que l’autre partie interprète mal.

Voici comment dessiner un e-mail:

I. Je remercie l’employeur pour l’opportunité

Montrez au responsable du recrutement que vous êtes reconnaissant et enthousiasmé par l’opportunité. Votre e-mail doit contenir des mots qui encouragent la collaboration. Vous êtes enthousiasmé par ce que vous faites dans l’entreprise, et vous êtes également impatient de travailler avec eux pour trouver un salaire et des avantages sociaux qui vous profitent tous les deux.

Reformulez leurs conditions puis dites … “Merci pour l’offre, mais …” avant d’énoncer vos conditions.

II. Indiquez votre contrepartie

Le nombre que vous avez demandé est le point de départ des négociations, mais cela ne signifie pas que c’est le montant qui doit vous être proposé. Lorsque vous recherchez un salaire plus élevé, votre ton doit être poli, poli et professionnel.

L’employeur s’attend déjà à ce que vous négociez un salaire, alors faites-le bien. Voici quelques phrases efficaces que vous pouvez utiliser dans votre e-mail et celles à éviter.

Phrases efficaces

“Y a-t-il une salle pour agiter?”

“Si ce n’est pas sensible, cela me dérange-t-il de demander quelle est la fourchette de rémunération pour ce rôle?”

“Peut-on parler d’autres composantes du plan de compensation?”

“Comment êtes-vous prêt …”

Phrases inefficaces

“Je n’accepterai rien de moins que …”

J’ai besoin d’un salaire plus élevé pour payer les factures. “

III. Sauvegardez votre contrefacteur en utilisant la recherche

Le montant que vous avez demandé ne signifie pas grand-chose si vous ne le sauvegardez pas avec des recherches et des preuves. En fait, la recherche est un outil que vous pouvez utiliser pour réussir dans les négociations salariales.

Avec des outils comme MySalaryScale, vous pouvez vérifier les salaires corrects des personnes dans votre secteur d’activité et en fonction de votre niveau d’expérience. Les personnes qui soutiennent leurs contre-services aux chercheurs sont plus susceptibles d’être acceptées.

IV. Sachez que la compensation dépasse le salaire

Parfois, en raison de contraintes budgétaires, il est impossible d’obtenir le montant exact que vous avez demandé. Lorsque cela se produit, essayez de négocier à nouveau un prix plus élevé, et si cela échoue, optez pour d’autres avantages.

Voici une liste de choses que vous pouvez négocier:

  • Actions de la société
  • Plus de repos
  • Plus de congés de maladie
  • Examen précoce des performances
  • Avantages voyage
  • Frais de scolarité ou de développement de carrière
  • Examen précoce des performances
  • Voiture officielle
  • Bonus de signature
  • Supplément pour réinstallation ou assistance
  • Frais de scolarité
  • Certificats de formation
  • Garde d’enfants
  • Abonnements au gymnase
  • Compte de coûts

V. Ne faites pas de demandes ridicules

Lors de la négociation d’un salaire, vous pouvez en demander beaucoup. Cependant, ne demandez pas d’une manière qui vous donne l’air gourmand ou qui fait que l’employeur en profite.

Tous les aspects du travail ne sont pas négociables. Si la société n’offre pas d’adhésion à un jardin d’enfants ou à une salle de sport pour enfants en raison du classement de l’emploi, des contraintes budgétaires ou de tels privilèges réservés uniquement à certains membres de la société, vos chances pour les deux sont minces. Découvrez plutôt quels autres aspects vous pouvez négocier.

Le meilleur exemple de négociations salariales par e-mail

Demande de salaire par courriel

“Chers Messieurs (M. / Mme _____),

Merci beaucoup de me considérer comme un (des) rôle (s) dans votre prestigieuse entreprise.

Une grande partie de ma carrière a été dans cette industrie, et les compétences que j’ai apprises de ce travail s’appliquent directement aux compétences en (emploi cible). Je sais que je peux bien contribuer à votre équipe et je me réjouis de l’opportunité de vous le prouver.

Au besoin, mon salaire escompté est de (R_______) sans donner ni incitatifs. Ceci est basé sur la description du poste et le salaire annuel moyen pour ce poste. Mes exigences sont négociables, en fonction de plusieurs facteurs, tels que l’amélioration de l’avancement professionnel et les possibilités de formation.

Salutation,

“(Nom)”

Dans le cas où vous négociez dans une interview, le script ci-dessous vous aidera:

Exemple de scénario optimal pour les négociations salariales

Pour négocier efficacement votre salaire, vous devez d’abord pratiquer une entrevue pour devenir bon dans ce domaine. Suivez le script ci-dessous pour voir comment:

Le nombre de guichets est de 56 000 rands et l’offre initiale de l’entreprise est de 50 000 rands. Votre fenêtre de négociation se situe entre 50 000 et 56 000.

C’est ce que vous dites quand une recrue ou un responsable de l’emploi appelle pour répondre à votre homologue.

Si une entreprise propose 55 000 R, disons; “Ça sonne bien quand je commence?” Mais s’ils offrent R54,000 dire “55 000 et je suis à bord.”

S’ils n’acceptent pas votre réponse initiale, venez plutôt avec la leur, utilisez la devise actuelle comme base et demandez le prochain avantage prioritaire. Par exemple, s’ils disent R53 000, répondez par “Si vous pouvez gagner 54 000 rands, je suis à bord.”

S’ils détiennent 53 000 rands, dites-le «Je comprends que 53 000 est le meilleur que vous puissiez faire et vous ne pouvez pas atteindre 54 000, mais si vous en faites 53 000 et offrez une semaine supplémentaire de vacances payées chaque année, je suis ici.»

S’ils refusent votre avantage prioritaire, passez à votre deuxième avantage prioritaire. “Nous en avons 53 000 et vous ne pouvez pas vous offrir une semaine supplémentaire de congé payé. Mais si vous pouvez me laisser travailler hors de chez moi deux jours par semaine, j’accepterai.”

Si vous n’acceptez pas votre deuxième avantage prioritaire, passez au troisième avantage prioritaire.

Au moment où vous négociez avec eux, vous pourrez obtenir un ensemble de prix et d’avantages qui vous convient.

Que pouvez-vous demander de plus dans les négociations salariales (en termes d’argent et d’avantages sociaux)?

C’est une question qui afflige la plupart des employés, ne sachant pas combien ni quoi demander en termes d’argent et d’avantages pendant les négociations. Nous avons répondu à cette question ci-dessous pour les deux aspects.

Voici comment demander plus en termes de négociation et comment l’obtenir.

En termes d’argent:

1. Explorez

N’oubliez pas de toujours faire vos devoirs avant de demander une augmentation. De cette façon, vous saurez exactement combien un professionnel votre emploi, votre expérience, votre emplacement et vos qualifications doivent gagner. De plus, cela fait de bonnes preuves de montrer au patron quand il demande une augmentation.

De plus, cela vous aidera à savoir si vous êtes actuellement trop payé ou sous-payé.

Votre patron est plus susceptible de vous payer plus, lorsque vous lui prouvez que c’est le même montant que vous avez demandé aux gens de votre secteur de gagner.

2. Demandez 10% à 20% de plus de ce que vous faites actuellement

En règle générale, il convient de demander 10% ou 20% de ce que vous faites actuellement.

Cela signifie que si vous gagnez 50 000 rands et demandez 55 000 rands ou 60 000 rands, vous ne risquez pas de devenir gourmand ou de rire.

Si votre offre salariale initiale est faible, vous aurez plus d’influence. Si vous obtenez une offre 20% supérieure à votre salaire actuel, vous pouvez demander un supplément de 5%, même si vous n’obtenez pas ces 5%, sachez que vous êtes déjà dans une offre favorable.

Demander une augmentation est toujours un bon choix pour 10% ou 20% de plus. Cela dit, n’ayez pas peur de relancer lorsque vous demandez une augmentation, tant que vous avez effectué des recherches appropriées.

3. Utilisez vos connaissances à bon escient

Pour gagner une négociation, vous devez d’abord vous asseoir dessus. De nombreux employeurs s’attendent à ce que le candidat revienne avec un homologue, mais la plupart des candidats préfèrent laisser l’argent sans négociation.

Ne soyez pas comme les autres candidats Asseyez-vous et obtenez ce que vous voulez en utilisant toutes les connaissances acquises sur les négociations.

En termes de commodité:

Comme mentionné précédemment, l’argent n’est pas la seule chose qui mérite d’être négociée. Dans le cas où l’employeur n’accepte pas votre contrepartie, vous pouvez négocier d’autres avantages tels que …

1. Paiements de temps payés

La plupart des entreprises vous proposent un nombre limité de jours de vacances payés. Mais si vous venez d’une entreprise où vous avez eu plusieurs jours, vous pouvez les négocier pour correspondre à ce nombre.

Si leur offre était de deux semaines, mais ils vous ont donné trois semaines à votre emploi précédent, demandez la même chose à votre employeur.

2. Heures de travail flexibles

Les horaires de travail flexibles sont inestimables, surtout si vous avez quelque chose d’autre qui prend votre temps. Peut-être avez-vous des enfants que vous souhaitez emmener à l’école ou mieux fonctionner à des heures précises de la journée. If you want to bargain, tell them that you plan to be in the office full time for the first few months of the job, to learn the business inside and out and familiarize yourself with the office. Then explain to them why you need to adjust your hours to match your other schedules. Reaffirm the employer that your flexible working hours won’t affect the value you are bringing to the company.

3. The Option To Work From Home

Working from home is becoming popular in the job sector and many companies offer this option. However, be sure to negotiate for it appropriately, don’t just waltz into their office and ask if you can work from home every Friday.

make your request in a way that it benefits your company or after you have finished a big project. You can aks by saying; “Every week, I end up with a lot of paperwork, I can’t finish because of office distractions. I believe that I can get it done on time if I work from home every Friday”.

4. Help With Paying Off Student Loan

Many fresh graduates graduate with debts to pay to their schools, and most companies offer student loan repayment programmes for such employees. They give them a particular amount of stipend every month to use to pay off their debts.

If you are interested in this benefit, you should wait until you have received the offer, then assess the benefits package thoroughly understand what it is they are offering you, you can now request for it.

5. Money To Further Your Education

If school fees reimbursement for postgraduate studies or other programs is important to you, ask about it and tell the employer why it is important to you. They could say yes, or no, but you will never know if you don’t try.

If you have researched the company to know their values and the benefits they offer, then this should be easier for you to do.

6. Professional Developments

Another good thing you can ask for is what areas of professional development you can take advantage of. Are there training, membership dues, and industry conferences reimbursement or stipends available?

7. Child Care Costs

Most companies offer health insurance as well as other for both parents and children. If your company is one fo such, and you know that those things will make for a better work-life balance for you, then you can ask for those things too.

8. Maternal/Paternal Leave

Some employees fond it difficult to access these benefits mainly because the policy in place doesn’t suit their preferences. If you expect to have children soon or want to take parental leave, find out what your company is currently offering and try to negotiate a deal that is better for you.

9. Assitance With Transportation Cost

If your office is quite the long commute from your home and transportation costs is eating deep into your pocket, you could get the company to assist you in that regard. They could provide you with a company car that brings you to and from work, or they can give you a transportation allowance.

10. Health And Wellness Benefits

If you care about staying healthy while you work, you can ask for benefits that align with your concerns. For example, you can negotiate for a gym membership, healthy snacks, nap hours or even use a standing desk to enable you to stay more active at work.

11. Assigning Work Phone Or Laptop

Depending on where you work and the nature of your job, you might need a Laptop and or a phone to do your job. So, will the company provide you with either of those things?

12. Relocating Costs

If you need to relocate because of the job, you can ask them if they can assist with the moving process or if they can provide you with accommodation. Some companies already offer these services and have budgets or allowances for them.

13. Leave Days For Volunteer Work

If you work for a charity organization or volunteer at one, you can negotiate for free days so that you can go for your volunteering job.

14. Ask For A Better Job Title

Some non-monetary benefits have more value than a raise. For instance,   for another job title of a more senior level is an obvious way to get other benefits that come with the position.

15. Bonuses

You can opt for bonuses while negotiating. It could be a sign-on bonus (a sign-on bonus is an amount of money given to a new employee as an incentive for joining the company. It can be given if the employee’s annual salary is lower than he or she expected).

Another bonus is a relocation package, that is money paid to the employee at the time of their relocation to another place, whether domestic or abroad. It could include house rent, children’s school fees, etc.

Other kinds of bonuses you could ask for can be for when you excel at the job, after your annual performance review or for a commission for every deal you bring to the company (depending on the type of organization you work for).

16. Stock Options Or Other Long Term Incentives

Certain companies reserve their stock options (stock option is a benefit given by the company to the employee to buys shares at a discount or stated fixed price) and long-term incentives for employees of a management level. But it can’t hurt to ask.

Now, you know exactly what to ask for from your employer and how to get what you want, get in there and demand the things you want. Good luck!

Keep reading the next part to find out how to answer salary negotiation interview questions.

How To  Answer Salary Negotiation Interview Questions

1. When You Have Gotten The Job:

So, you got the job, congratulations. You aced the interview, impressed the hiring manager with your skills and did a good job overall.

But how are you going to answer when you are asked the salary question? See answer below:

The “What Is Your Salary Expectation?” Question

When you are asked this question it is important for you to have a good range in mind before you answer. So that if the employer negotiates below your offer, you can still get a price you want.

“I have a range of R50,000 to R65,000”.

Another way to approach this question would be to not give any answer at all, but instead, focus on telling them the value you could add to the company to get them to adjust their own offer to something suitable so that they can keep you.

Say; “I want this career move to be a big step forward for me in terms of compensation and responsibility”.

No matter what you do, do not give them a straight answer. So that the ball is now in their court. Remember to keep negotiating until you get what you want.

The “What Is Your Current Salary? Question”

The best way for you to answer this question is to reply with; “I am not really comfortable with sharing that information, I would prefer to focus on the value I can add to this company, not what I’m paid at my current job”.

It is possible that they may have done some research to find out what you might be making at your current job or they wouldn’t have. Regardless, never disclose your current salary at a job interview.

If you tell them that you earn maybe R30,000 at your current job, they may add R10,000 or R1500 extra to that amount and offer it to you because anyway, it is higher than what you were earning before.

Note: To find out the correct amount that someone in your position is paid, use MySalaryScale to find out.

2. When You Are Asking For A Raise From Your Current Employer:

Congratulations, you have finally worked up the courage to ask your employer for a raise and other forms of compensation. But do you know how to answer this burning question from the interviewer regarding your request?

Read below!

The “Why Do You Think You Deserve A Raise?” Question

Your boss knows that your raise is way overdue, you’ve done some much for the company in terms of increasing revenue, signing on new customers, you have worked for them for a long time and you feel that you are ready. But he or she, wants you to reassure them that you are worth more money or benefits.

Reinform them of your achievements.

Answer; “In the last few months, I planned and executed our largest client conference till date. Attendee feedback greatly surpassed last year’s event satisfaction scores, averaging an 8 out of 10. I exceeded my sales quota reaching 150% of my sales goal”.

When you have listed all your numerous achievements and proved that you are a valuable asset to the company, that raise should be in order.

Just be confident and refer to the points we listed earlier on tips on how to negotiate salary, for more ideas on how to go about asking your boss for a raise. We also have sample email and scripts for you to practice with.

When Is The Best Time To Negotiate Your Salary?

Another point for your consideration. Timing is everything when it comes to negotiating your salary. You want to do it at the perfect time or it could backfire and you walk away with little or nothing.

Best times to negotiate a salary?

1. When Accepting A Job Offer

It is better to negotiate salary, once the company has seen your potential value, decided that you are the right fit for the company and made you the offer. If what they offered isn’t in line with what you expected as salary, you can now come up with a counteroffer.

On the plus side, negotiating a starting salary stets you up for successful negotiations in future.

2. When The Job Scope Exceeds The Initial Role

As you spend more time at the job, you realise that the role grows and develops with the company needs and your skills. Same way, you may begin to take on assignments that are beyond your original job description. This is the perfect time to ask for a raise because you are now doing more and bringing extra value to the company.

Be sure to highlight all the ways you have helped the company grow when asking for the raise.

3. After Executing A Successful Project

When you just finished executing a massive project successfully and is about to undertake another assignment of a similar nature, you can renegotiate your salary. Have facts and figures ready to support your achievements and why your efforts deserve a raise.

4. Three Months Before Your Annual Performance Review

If you want the raise to align with your annual performance review, then put in the request 12 weeks in advance.

That way,  your manager can consider your request in line with your performance and get it approved.

Word of advice, these are the worst possible times to negotiate salary:

  • Immediately you receive the offer
  • After you have signed a contract accepting the previous offer
  • Before you have done your proper research on the right salary to request
  • When your boss is not in the right frame of mind to consider your request
  • When you have no achievements to back up your worth.

Common Mistakes People Make While Negotiating Their Salary

In a salary negotiation, knowing all there is to know about it is simply not enough. You must also avoid making mistakes which could cost you higher pay and other benefits.

These are the 10 common mistakes people make while negotiating salary:

1. Never asking for a raise or negotiating your salary because “I suck. I always fall apart or ramble’’. If you don’t ask you won’t get anything.

2. Telling them your previous salary and instantly destroying your chances of making a significant leap.

3. Not planning or preparing in advance, even though 80% of the work happens before you enter the room to ask for a raise.

4. Ignoring the Psychology aspect of negotiation. Most people tell us to just ask for a raise, but they don’t understand that we have to first get into our bosses’ heads and figure out how to build our confidence and overcome nervousness.

5. Fumbling through an interview. Instead of knowing exactly what words to say and how to say them.

6. Turning down offers and burning bridges.

7. Never discovering what the interviewer is really asking. Not understanding the question behind the question.

8. Giving up or rambling when the boss says “that’s not in our budget or maybe next year”. Negotiate for other non-monetary compensations.

9. Not knowing what to say, or when to say “no’’.

10. Asking weak questions or none at all, when your boss or interviewer asks “do you have any questions?”

Can Negotiating Your Salary Backfire?

The answer is yes. Negotiation can backfire especially if you use the wrong strategies. These are the negotiation strategies that are sure to backfire (and how to avoid them):

1.Negotiating Too Soon

Most candidates often make the mistake of negotiating their salary before the company has offered them employment. The best time to negotiate salary and other benefits is after receiving but before accepting the job offer.

2. Leveraging One Offer To Get A Counter Offer

While you may have received another job from another company, it is not wise of you to ask the interviewer for extra pay, because you assume that the other company will pay you better. This is a wrong move because you haven’t even counter offered with the other company and you don’t know what they will pay you. And you don’t always have to choose the highest paying job, weigh the pros and cons of each company before accepting either of them.

3. Failure To Do Your Homework

Walking into an office with an amount in mind because a certain website or even google told that that is what you should be earning. Do your research properly to find out the correct amount based on company, location, experience and level. If you have doubts, use MySalaryScale.

4. Negotiating For Money Only

If the interviewer or your boss can’t give you more money, then negotiate for other benefits that can help you achieve a positive work-life balance and benefit the company as well.

5. Bait And Switch

One terrible negotiation strategy to use is the bait and switch. The bait and switch strategy is when you accept the offer verbally but renegotiate for more after it has been put in writing. Using this technique as a foot-in-the-door, because you are hoping they will pay you more after seeing how “amazing” you are, will ultimately backfire.

Doing this can also cost you the whole job offer.

6. Missteps As A Current Worker

Sometimes current workers renegotiate their salary by threatening to leave, this is a sure way to get fired. Managers prefer to advocate for employees who are dedicated to them and the company. By failing to follow the company’s guidelines for promotion and raises you may end up jeopardizing your career.

You have followed all the steps to salary negotiation and have made it this far. You are ready to negotiate your way into higher pay. But don’t you think you are forgetting something?

What to do when you don’t get your way when negotiating salary? Keep reading to get the answer.

What To Do When You Don’t Get Your Way When Negotiating Salary

About 75% of professionals who ask for a raise don’t always get one, so you don’t have to feel bad or think you didn’t do your best to advocate for yourself. Here’s what you can do instead:

1. Don’t Take It Personal

The company may be going through financial hardship or something else that is in no way related to you. So don’t feel like they deliberately refused to give you more money or other benefits. You should be proud that you even had the courage to ask for a raise.

2. Did You Ask For A Raise Before You Earned It?

Be honest when answering this question. Earning a raise is different from feeling like you deserve one. And to earn it, you first have to have a great track record and would have added great value to the company.

Additionally, if your boss offers you feedback on areas you need to improve on, take those parts seriously and work on them before your next negotiation interview.

3. Did You Ask For Too Much Money?

Before negotiating your salary, it is wise that you research your current market value to find out how much you are supposed to be earning based on your job. Knowing this will prevent you from asking for either too much or too little money.

4. Learn The Things You Are Supposed To Say At A Negotiation Interview

Another thing to do before you go for a negotiation interview is to practice the things you are supposed to say and how to answer the questions that come with negotiation. You can use scripts to practice.

5. Rejection Is Hard, But There Is A Lesson To Be Learned

Use this rejection to know what areas you failed at and learn the lessons that are involved so that you can do better at your next salary negotiation interview.

There you have it, that’s what you need to know about salary negotiation. Use this guide the next time you are negotiating and you can get that raise. Don’t forget to share with your friends to.

Good luck and all the best!